Fake and Furious 8 : La course de trop ?

the-fate-of-the-furious-3158x1995-fast-8-2017-6479Hier sortait au cinéma le huitième cercle de l’Enfer de Dante, non pardon, le huitième opus de la saga « Fast and Furious », pour mon plus grand plaisir, moi grand fan de ces films, je compte même me renommer Dylan et acheter une Seat Ibiza Bleu Requin avec des jantes chromées et des néons fluos et faire du tuning le dimanche sur le parking d’Auchan. (Pour rappel, critiques de l’épisode 6 ici et l’épisode 7 ).

Premier film sans l’acteur Paul Walker, disparu lors du tournage de l’avant dernier long métrage, et la première question qu’on peut se poser est « Est ce que le film va prendre sans l’un de ses piliers ? » et la réponse est oui.
Le personnage de Walker est mentionné plusieurs fois dans le film: Brian et sa famille sont parti vivre de leur côté. Affaire close.

Mais malheureusement, à cause de l’absence de Paul Walker, le cast est gonflé par des rajouts de stars Hollywoodiennes à tout va : Charlize Theron, Jason Statham, Kurt Russell, Luke Evans, et j’en passe. Bref, une overdose de Stars, où tout le monde essaye d’avoir son moment de gloire mais où personne n’arrive à sortir du lot.
Une surenchère de film en film qui nous font nous demander « Quelle star sera recrutée dans le prochain volet ? Qui jouera le méchant cette fois-ci ? Contre qui Vin Diesel va-il se battre ? ».

3066500-poster-p-1-fate-of-the-furiousLa vraie Star du film c’est d’ailleurs lui: Vin Diesel.
Vous prenez votre cousin Joris qui regarde Auto Moto tous les Dimanches, vous rajoutez 80 kilos de muscles, vous lui rasez sa coupe mulet et BIM ! Vous obtenez Vin Diesel.
L’acteur présent depuis le premier film, il y a déjà 16 ans, est le seul à être présent dans les 8 films. Vin Diesel représente l’essence même de la saga (Diesel, l’essence …).
Pour ce film, Il se transforme en Dieu mégalo, qui prêche la bonne parole à Cuba comme un Pape de l’automobile.
Mais même pour ses biceps dopés aux stéroïdes , le poids du film est trop lourd pour lui.
Torreto, héro central du film, puis traitre en rejoignant le coté obscur des méchants, pour après revenir  chez les gentils.
Même si sur le papier l’idée de ce retournement de situation pouvait plaire, à l’image, ça ne passe pas.
Dans les précédents films, l’action ne s’arrêtait jamais et on enchainait les cascades toutes les deux minutes quand la seule ligne de dialogues était une blague misogyne, de l’humour régressif, pour satisfaire les plus bas instincts du mâle dominant.
Or, dans ce film, le réalisateur à voulu rajouter une histoire de fond, mais qui mal exploitée, reste en surface. Tout ça pour dire que rien n’est plus important que la famille bla bla bla et que la trahison c’est pas bien ….
On essaye d’humaniser un peu ces brutes épaisses et leur donner un peu de sensibilité sauf que Gégé, 46 ans fan de tuning n’est pas venu de Montrouge avec sa Fiat GT pour voir Vin Diesel lâcher une larmichette quand il rencontre son fils ! On veut de l’action ! Hormis quelques scènes remarquables, le film est lent. Le comble pour un film de course et de vitesse.

fate-and-the-furious-fast-8-images-2017-585x350La faute principalement à la grande méchante interprétée par Charlize Théron.
Habitué des changements de rôle, elle fait le smic de l’interprétation et n’offre rien de nouveau ou de spectaculaire pour ce film,  impliquée dans aucunes scènes d’action, dans aucun combat, on s’attendait à voir le tempérament de Furiosa de Mad Max et on se retrouve avec des monologues dignes de la Méchante Reine dans Blanche Neige. Charlize parle, parle beaucoup, beaucoup trop, ça en devient ennuyant. L’actrice oscarisée s’est trompé de voie sur cette route.

Dernier mot sur le cast, on retrouve bien sûr Ludacris et Tyrese Gibson, les personnages les plus drôles du film, qui savent faire rire, par leur complicité et par leurs blagues (contrairement à The Rock  et Jason Statham qui font un flop à chaque gag, qui relève de Malaise TV).

Bon passons maintenant à l’histoire, comme je vous ai dis ce film se veut plus profond, plus  réfléchi. Première image du film ? Une bagnole qui fait du bruit et une fille en mini short …. Autant pour moi le film garde son image ringarde et beauf.
D’ailleurs, point mode et point météo, à Cuba TOUTES les filles sans exceptions sont mannequins et en mini short, il doit vraiment faire chaud à la Havane.
Revenons d’ailleurs sur cette scène d’ouverture où le film dérape déjà entre le stupide l’irréel.
nintchdbpict000315897044Alors que Vin « Dieu »sel provoque en duel le mafieux du quartier, Vin se la  joue Mac Gyver Cubain en rafistolant une vieille voiture bonne pour la casse, en bolide a l’aide d’une capsule de canette de Coca. Et ce n’est pas tout ! Alors que mes yeux ont déjà fait deux tours en l’air,  la voiture de notre héro prends feu (le moteur surchauffe, même moi qui n’a pas mon permis je m’en serai douté … ) mais il en faut plus pour arrêter Torreto qui continue la course malgré les flammes qui transpercent le pare brise ! Un héro à l’épreuve de tout même du feu ! Il doit avoir une mutuelle de fou !

maxresdefaultLa seconde scène « Ouat Ze Fuque » se déroule à New York où la méchante prends sous son contrôle plus de 1000 voitures pour en faire une horde de voiture zombies roulant seules sans chauffeur, quand Fast and Furious devient The Walking Dead ça donne ça. Cette scène se termine avec le clou du spectacle : une pluie de bagnole (It’s raining cars Hallelujah ! IIt’s raining cars !). J’ose même pas imaginer le boulot pour Carglass à la fin du tournage.

nintchdbpict000315896901Et comme toujours, c’est une habitude maintenant avec Fast and Furious, on fini le film avec la scène finale qui fout un coup de pied au cul à tous les physiciens !
Après la piste d’attérisage de 8000km environ (j’arrondis) et la voiture qui traverse les buildings, on a quoi au menu cette fois ci ? LA BANQUISE ! (Facepalm)
Nous avons le droit à une course de voitures, contre un sous marin ! OUI UN PUTAIN DE SOUS MARIN SUR LA BANQUISE ! Y’a des explosions, des cascades, des voitures qui coulent, d’autres non, Tyrese Gibson dans l’eau à moins 30 mais qui n’a pas froid, la fin du film est à l’image de cette scène, complètement givrée !

En soit, un blockbuster qui va ravir les fans de la première heure mais qui, je ne pense pas, ne va pas dépasser le succès du septième opus.
La  saga ne s’arrête pas pour autant puisque qu’un numéro 9 et un numéro 10 est déjà prévu !
Universal Studios tient son équipe de super-héros.
Une saga « plaisir couplable »,terme cynique derrière lequel le cinéphile masculin se cache pour dissimuler son désir de régression et d’abrutissement.

the-fate-of-the-furious-fast-furious-8-4k-wallpaper-7434

Publicités

Fast and Furious 7 : Entre Boum Boum et Vroum Vroum.

Furious 7 Movie Poster

Bon bah voilà, ce qui devait arriver arriva.
Depuis début Avril j’esquive ce film mais là je n’ai pas pu y échapper : J’ai vu Fast and Furious 7.
Ce film est sorti le 1er Avril, ce n’est pas une blague !
Je retrouve mes fans de tuning bedonnant qui ont sorti leur t-shirt Johnny Hallyday et qui sentent encore le gasoil et le white spirit.
A l’inverse de Fast and Furious 6, le film s’ouvre sur ….. le méchant ! Et il n’est même pas en voiture ! Mais où va-t-on ? Le film ne commence pas sur un bruit de moteur, rien, les spectateurs sont assez déçus. Est-ce que la saga « Fast and Furious » aurait pris un tournant différent en essayant d’écrire un vrai scénario de plus de 3 lignes ? Mais nan je déconne ! On retrouve les voitures, des gros plans de mamelles sur un fond de musique techno au bout de deux minutes ! Et voilà le mâle est satisfait !
Ce film remet à nouveau la barre très haute niveau surréalisme, on peut aussi bien voir des cascades de malade, et des gens conduire en claquettes, je cherche encore lequel est le plus dur !
En parlant de dur, première scène avec The Rock, installé derrière un bureau, à trier des papiers ….. Ouais ….. Et vu sa tronche, on voit que ça le fait autant chier que nous cette situation. On retrouve un The Rock guimauve, gnan gnan … Mais c’est sans compter l’arrivée du grand méchant, et l’envie de péter des fémurs revient ! Chasser le naturelle et il revient avec The Rock !
Un peu comme Valérie Damidot, il agrandit les pièces de chez toi à coup d’uppercuts, pas très conventionnel mais très rapide.
Et soudain c’est le drame, après un combat dans les bureaux, des cascades avec une go pro fixée sur un canapé et une chute de au moins 5 étages, l’ex catcheur a, quand même, un peu bobo, et se retrouve à l’hôpital pendant un bon bout du film.
Place à la famille de Brian (joué par Paul Walker), fini les bolides de sport et bonjour le monospace familiale.
Il a du mal avec cette nouvelle vie, et nous aussi d’ailleurs, déjà 15 minutes de film et aucunes scènes d’action encore ….
Son gosse, fan de bagnole comme Papa, balance ses petites voitures dans les airs, je pense qu’on a trouvé le principal scénariste du film.
Fast-And-Furious-7-Affiche-PlaneLa voilà, LA scène de haute voltige du film : la chute en parachute en voiture !
Il y a des gens qui se sont cassé le cul à démontrer les lois de la physique, comme Einstein ou Galilée et Fast and Furious détruit tout en 3 minutes ! Newton a expliqué la loi de la physique avec une pomme, Fast and Furious s’en bat les couilles et fait voler des voitures avec une gravité quasi inexistante ! Sisi ! Et ce, pendant tout le film ! Les voitures passent plus de temps en l’air que sur la route ! Au moins ça économise les pneus !
Dans cet opus y’a encore de la casse ! Avec tous ces impacts de balle, même Carglass ne peut rien faire !
Première mission pour l’équipe : Sauver le sosie de Rihanna. Tout en sautant d’un bus au bord d’une falaise, sauter sur une route à vive allure, la nouvelle rejoint l’équipe.
Direction les Émirats Arabes Unis maintenant, à noter qu’ils n’ont jamais de soucis de transport dans ce film; avions, bus, voitures, ils ont toujours tout alors que toi tu stresse pour louer une voiture ou réserver un vol !
L’équipe s’invite chez un prince pour lui voler une pièce sur sa voiture.

1355L’occasion de voir Michelle Rodriguez déguisée en émoji de danseuse sur l’Iphone. Mais sa tenue ne l’empêche pas de se battre contre une garde, un vrai combat de fille ! Ce n’est pas du tirage de cheveux ou des griffures d’ongles, mais plutôt des coups de pied retourné et des coups de boule.

 

On a encore le droit à une scène où une voiture se prend pour Spiderman en volant d’immeubles en immeubles. Pas un, pas deux mais TROIS FOIS la même cascade.

Furious-7-leader
C’est ce côté too much du film qu’on ne peut pas détester et qui fait le charme de la saga. C’est un film « plaisir coupable », on dépose son cerveau et on le regarde comme ça, si vous cherchez un film avec une histoire regardez plutôt les films d’auteurs !
Penchons-nous un peu sur le méchant de ce film, joué par Jason Statham, le film ressemble de plus en plus à The Expendables avec son casting de grosses vedettes. Le méchant est bien foutu mais ses intentions sont douteuses : on a juste blessé son frère dans le film précédent et lui veut tous les buter. C’est un peu excessif ! Imaginez si on lui pique son dessert à la cantine à ce mec-là !
Le duel du film arrive, le méchant face à Vin Diesel, un vrai concours de bites, de celui qui à la plus grosse. Après s’être foncé dedans en plein face en bagnole deux fois, s’en suit un combat final digne de Star Wars, où les sabres lasers ont laissé place à des clés à molettes sur une musique d’opéra le tout au ralenti et une overdose de mouvement de caméra.
Tout à une facilité d’exploser dans ce film ! Le budget dynamite a été liquidé ! Beaucoup plus que le budget scénario d’ailleurs !
Dès que quelqu’un touche quelque chose, ça explose ! Building, voitures, avion, tour, parking, TOUT EST EN FEU !
Des dégâts digne de The Avengers !
The Rock revient en force, plus bourrin que jamais, pour la dernière scène.
Le méchant est capturé, tout le monde est en vie. FIN.
363048Je ne pouvais pas parler de ce film sans évoquer la vraie fin : l’hommage rendu à Paul Walker, héro du film décédé en plein tournage. La scène de fin est parfaitement réalisée, son double sens est très bien travaillée et ne parles jamais de la mort de l’acteur mais évoque plutôt un départ …. Cette scène apporte un côté humain au film, très émouvante, elle transforme n’importe quel machos en petite fille de 5 ans, à faire chialer un routier.

A se demander si oui ou non il y aura un 8ieme volet, en tout cas l’histoire à laisser une ouverture pour.
Depuis Fast and Furious 4 les films sont de plus en plus incroyables, limite too much et trop « film de mec » qui pète dans tous les sens, mais le 7ieme film a réussi à faire une place à chaque acteur, un hommage poignant à Paul Walker, qui n’avait pas un vrai rôle dans Fast 6. Ce septième film redore un peu l’image de la saga, mais reste quand même un film bourré de testostérones écrit par un élève de CP. Mais Fast 8 ou pas, en tout cas je serai là !

Burger King of Martinique !

220px-Burger_King.svg*Sons de trompette* Oyé Oyé brave gens ! Le Roi est arrivé !
Alors non je ne parle pas du Roi Lion, ni du Roi Heenok mais du Roi des burgers : Le Burger King !
La liste des fast food en Martinique ne fait qu’augmenter, de la même façon que la taille de vos pantalons ….
Burger King ouvre ses portes sur l’île à l’Aéroport International Aimé Césaire, basé au Lamentin.
Alors premier Quick, premier Quack, le placement du restaurant. Dans un aéroport, on vient pour prendre l’avion, pas pour prendre des kilos, les gens viennent vraiment manger leur Whooper en regardant les avions s’envoler, à l’image de leur billets dans leur portefeuille ? Est-ce donc bien la réalité ?

BTwxhfbCMAAwEp7.jpg largeJe voulais commencer par dire que je ne suis pas contre l’ouverture du Burger King, il en faut pour tous les gouts. Mais là où l’indigestion commence c’est les réactions.
Ouvert depuis une semaine, la file d’attente ne désemplie pas ! On se croirait à la CAF la première semaine du mois !
Aujourd’hui à 16h, il y avait une heure de queue ! UNE HEURE D’ATTENTE ! On dit que l’homme est l’animal le plus évolué mais en attendant je n’ai jamais vu un âne faire la queue 1h pour un burger ! Si vous avez vraiment faim vous allez autre part quoi ! Limite faut venir avec son pique-nique dans la file d’attente ! Et ça fait quoi d’y aller en avant-première ? Vous avez des privilèges ? Privilège d’avoir de la cellulite ! Et c’est ça la crise ? Elle a de beaux jours devant elle !
Alors véritable nouveauté, les gens s’empresse pour gouter ce qu’ils qualifient déjà comme meilleur fast food du monde ! Mais attendez … Connaissiez-vous Burger King avant ? Est-ce que vous saviez qu’il y en avait déjà à Sainte Lucie qui est à seulement 30 kilomètres de la Martinique ?

 

A l'image des filles ...

A l’image des filles …

Beaucoup y vont pour gouter certes, mais surtout pour être à la mode ! Poster une photo sur Instagram ou Facebook comme si c’était la nouvelle célébrité de l’île, c’est la base ! Vous verrez dans 2 mois le Burger King sera aussi vide que le Quick à 15h en pleine semaine ! J’irai moi-même au Burger King, une fois que la populasse aura fini son « buzz », pour pouvoir manger tranquillement un sandwich comme les autres qui ne me manque pas au point de faire la queue pendant des heures.
C’est vrai je vais plomber l’ambiance avec mon côté pourfendeur de l’Humanité, mais y’a des gens sur Terre qui attendent vraiment des heures, uniquement pour des sachets de riz. Alors relativisez si vous n’avez pas pu encore gouter un steak entre deux tranches de pain, chose que vous avez déjà gouté à Mcdo, Quick, Grec, Subway, Snack Elizée …

En attendant Burger King se rempli les poches pendant que vous vous remplissez le ventre. Burger King reste de loin le Roi de la Com, et le peuple Roi des Cons !

Fast and Furious 6 : Rapidement et Furieusement à oublier !

21002578_20130430213916393Dans la vie, y’a des choses dont je suis peu fier. Comme adorer les petits pots Blédina ou encore écouter du Selena Gomez en cachette. La dernière en date reste la plus honteuse …. J’ai été voir Fast and Furious 6 au cinéma.
Après une bande annonce plutôt alléchante, qui au final résume le film, et une bande de potes motivés ! En route pour le ciné !
Alors déjà rappelez vous le calvaire d’une salle de cinéma le week end. (https://surleboutdemalangue.wordpress.com/2012/11/25/fear-factor-le-cinema-un-samedi-soir/)
C’est dans une salle remplie d’ados prépubaires sans permis qui rêve de « drifter sur l’autoroute mafia » et des baufs fans de tuning, tongs et chaussettes Marsupilami et t shirt « Je rote, je pète rien ne m’arrête » déjà passé dans Confessions Intimes « Au secours mon mari aime sa voiture plus que moi » qui reconnait un moteur les yeux fermés.
Lire la suite

COUP DE GUEULE Mcdonald’s : Le Best of MIC MAC !

macdonald-s-docteur-macdo-mort-regime

C’est tout ce que j’aimais.

Aujourd’hui je devais participer à une opération de com’ avec le GRAND RESTAURANT AMÉRICAIN Mcdonald’s. Le célèbre clown triste, qui m’a toujours fait super peur depuis gamin, m’a en effet invité dans ses locaux pour des dégustations de nouveaux produits ! Sauf que je n’irai pas ! Non.
Lire la suite